vendredi 28 juin 2013

expression abdominale, késako?


source photo

L’expression abdominale se réfère à l’application d’une pression sur le fond de l’utérus, avec l’intention spécifique de raccourcir la durée de la 2e phase de l’accouchement.: qui correspond à la période allant de la dilatation complète du col à la naissance de l’enfant par les voies naturelles.  
Elle comprend trois phases successives : l’engagement de la présentation, puis la descente et la rotation et enfin le dégagement. 
L'expression abdominale consiste à appliquer une pression sur le fond de l'utérus afin d'accélérer l'expulsion foetale lors de la deuxième phase de l'accouchement ou l'expulsion placentaire lors de la troisième phase.
 D’après les experts, cette pratique est courante mais on ignore encore la fréquence réelle de la réalisation de l’expression abdominale. Cette manœuvre n’est ni enseignée, ni codifiée, ni évaluée. Elle est banalisée, et très rarement répertoriée dans le dossier de la patiente .

 La pratique de l’expression abdominale : 
► ne permet pas d’éviter systématiquement le recours à l’extraction instrumentale ou à la césarienne ; 
►peut retarder la décision d’une extraction instrumentale ou d’une césarienne

La pratique de l’expression abdominale est mal vécue par la patiente et son entourage (stress physique et  psychique) sur le moment et après l’accouchement.

La fréquence et la gravité des complications de cette manoeuvre (douleurs abdominales persistantesecchymoses abdominales, fractures de côtes, lésions périnéales, voire ruptures de la rate, hépatiqueutérine ou déchirure du pédicule lombo-ovarien) ne sont toutefois pas connues précisément.
Si une expression abdominale est pratiquée, elle doit être notée dans le dossier  médical de la patiente par la personne en charge de l’accouchement,  en précisant le contexte, les modalités de réalisation et les difficultés  éventuellement rencontrées.

L'AFAR a selectionné 15 fiches avec l'expression "expression abdominale" dans sa base de données en juin 2004: 
►dystocie des épaules: bébé gisant flasque et sans voix
►dommages neurologiques causés par des pressions excessives sur le crâne du bébé
►utilisée à + de 80% par les sages femmes en Floride
►2e phase + longue ,et + de déchirure du périnée
► multiplie par + de 4 les ruptures du sphincter anal
► traumatisme du plexius braxial de l'enfant du aux pressions excessives sur l'utérus
► des ruptures utérines sont associées
► utilisée en France dans 50% des accouchements

Ayant subi une expression abdominale à l'accouchement de ma fille, je suis choquée de voir que cette technique se pratique énormément en France et surtout je suis vraiment outrée de voir les conséquences que cela impacte sur les mamans et leurs bébés.

Il est vraiment important d'établir un projet de naissance au cours de la grossesse pour justement faire en sorte d'éviter ce genre de pratique ! 

Voici un  témoignage sur le site  les vendredis intellos, et un second, bouleversant de Karine qui témoigne sur le site de "mon corps, mon bébé mon accouchement".


Et vous, avez vous subi une expression abdominale à votre insu? N'hésitez pas à témoignez si vous le désirez.


Lauriane.



sources :

4 commentaires:

  1. oui moi j ai subi des expressions abdominales par une sage femme sur bordeaux. je devais accoucher a la maison et a la maison elle m a appuye et a fait appuyer mon mari sur mon ventre. cela a dure...entre les arrets pour changer de position et aller aux toilettes...3 heures.
    j en suis choquee.
    tu peux retrouver mon recit sur le site au feminin
    en tapant le nom de la sage femme que je peux t envoyer en message prive.
    je ne savais pas ce qu etaient les expressions abdominales. cela s est passe il y a 7 mois j en suis encore tres traumatisee et j ai eu tres peur pour mon bebe aussi.
    d autant plus que cette sage femme pronait l accouchement naturel a la maison, elle ne m avait jamais parle de ces expressions abdominales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Marion, et merci pour ton témoignage
      Je suis passée par là aussi, et j'ai aussi eté traumatisée par cet acte que je ne connaissais pas à l'époque. J'y ai mis un nom dessus il y a peu de temps
      Je veux bien que tu me donnes plus d'infos,je te donne mon mail: mettreaumondeaunaturel@gmail.com
      Merci encore . au plaisir.

      Supprimer
    2. Pour l expulsion du placenta de mon premier enfant , j ai subi ca sans comprendre . C etait tres violent et douloureux au point que j en avais plus peur. que de l accouchement de mon deuxieme enfant . La sage femme enfoncait ses poings dans mon ventre , plusieurs fois et je la supliais d arreter .je n avais pas de peridurale pour l accouchement , j etais epuisee ,ma fille venait de naitre et je croyais que c etait fini . C est la pre miere fois que j entends parler de ces pratiques . Merci .

      Supprimer
    3. Merci Muriel pour ton témoignage.
      Oui trop peu de femmes connaissent l'existence de cette pratique, la subissent sans consentement , souffrent de l'extreme violence de l'acte, et peuvent en subir vraiment des conséquences physiques par la suite ....
      Il est important de passer l'info, pour que les femmes , futures meres puissent savoir de quoi il s'agit vraiment et qu'elles peuvent et doivent faire entendre leur mécontentement et oser dire NON !

      Supprimer